Bien chers amis,

Devant la vitrine d’une agence de voyage, je suis resté sans voix !
Une affiche, placée à la hauteur des yeux des passants, invitait à la détente hivernale et au repos, en Thaïlande. Pour « aiguiser la curiosité » du client potentiel, elle représentait en plein centre de la ville de Bangkok ensoleillée, un homme à genoux et en prière devant ce que j’ai cru reconnaître « une maison des esprits ». Il venait d’y déposer son offrande de nourriture et de fleurs. Il priait…
Le voyagiste avait choisi pour nous attirer, cette photo comme modèle à suivre pour vivre zen, apaisé en ces temps difficiles et moroses !
Avec étonnement, je me suis alors vraiment interrogé : Qui donc adore-t-il ? Pourquoi prie-t-il ?

Je l’ignore. Ce que je sais, c’est qu’il semble s’adresser à un dieu que je ne connais pas !
Je sais également que les prières de cet homme sont des vœux sans écho.
Malgré sa meilleure volonté, tout ce qu’il demande restera sans réponse de ce dieu inconnu. Il n’est pas seul dans ce cas… Ils sont nombreux dans son pays, des centaines de millions ailleurs. La Bonne Nouvelle de l’amour du Christ doit aussi les rejoindre.

En fait qu’il s’agisse d’aller vers ceux qui ne connaissent pas encore le message de l’Évangile ou qu’il s’agisse de nourrir la foi de ceux qui viennent de le découvrir, notre privilège est d’être présents en offrant au plus grand nombre ce « pain de vie » qui rassasie complètement et parfaitement !
On sait depuis longtemps comment s’appelle une personne qui fabrique du pain pour tout le monde. C’est un boulanger. En plus de combler ses propres besoins, il consacre beaucoup de son temps (et c’est sa raison d’être) à nourrir une grande quantité de personnes alentour.
Il est connu et on va librement chez lui.
En revanche, savez-vous comment on appelle quelqu’un qui distribue le plus largement possible le « pain de vie » et qui l’offre pour en combler le plus grand nombre ?
Un chrétien ! Un chrétien qui témoigne de sa foi en son Seigneur !

« Lequel d’entre nous aura un ami qui se rendra chez lui au milieu de la nuit pour lui dire : ami, prête-moi trois pains car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi et je n’ai rien à lui offrir ? … ». C’est ainsi que Jésus interroge ses disciples (Luc 11) pour leur expliquer ensuite « […] il se lèvera… Et lui donnera tout ce dont il a besoin. ».
Soyons ainsi l’ami précieux d’hommes, de femmes et d’enfants. Rien n’est plus naturel et régulier d’acheter chaque jour son pain. Serait-il extraordinaire de pourvoir également, au besoin fondamental de son prochain ?

En ce dernier mois de l’année, qui est aussi celui qui nous rappelle en le célébrant, le don essentiel et parfait de Dieu fait aux hommes, pourquoi ne pas mettre de côté un peu de votre temps pour nourrir votre entourage de cette Bonne Nouvelle ?
Vous pouvez lui remettre vous-même un petit cadeau pour Noël, ainsi qu’à toutes vos rencontres et à vos proches au travers des brochures illustrées « L’histoire de Jésus-Christ » que vous propose le dépliant joint ?
Les idées simples sont souvent les plus efficaces et ce sont celles qui vont le plus loin.
Si nous ne faisons rien, il ne se passera pas grand-chose.
Notre ami de Bangkok restera à genoux avec ses questions ainsi d’ailleurs que tous ceux qui vivent près de vous et qui n’ont aucune idée du sens de la célébration de Noël et de l’invitation que Jésus adresse à tous et à chacun.
Si chaque destinataire de cette lettre consacre un peu de son temps à ce témoignage, alors ce seront des dizaines de milliers de personnes qui ne pourront dire qu’elles ne savaient pas…
Vous seul pouvez en apprécier la nécessité.

A très bientôt, avec affection et reconnaissance,

 

Pour aller plus loin ensemble et recevoir
nos informations régulières et sujets de prière pour chaque jour